NOS PUBLICATIONS

Parking aéroportC’est la dernière nouveauté en matière de « peer-to-peer car sharing » ou location de voitures entre particuliers. Sur le modèle de FlightCar aux Etats-Unis, trois startups françaises ont récemment lancé leur service dans les aéroports parisiens : le concept permet aux voyageurs d’éviter les coûts de parking en louant leurs voitures à d’autres voyageurs. Mais quel est l’avenir du modèle économique mis en place par ces pionniers : Carnomise, TravelerCar et Tripndrive ?

Réduire les frais de parking

Il y a de bonnes (ou de moins bonnes) raisons de choisir son véhicule personnel lorsque l’on doit se rendre à l’aéroport pour prendre l’avion : transports en commun mal adaptés, coût élevé du taxi, horaires décalés, bagages nombreux… Et il y a généralement tout autant d’intérêt pour louer une voiture à l’arrivée : destination finale peu accessible, besoin d’un véhicule pendant plusieurs jours, bagages …

Alors, pourquoi ne pas rapprocher les besoins, tout en proposant des économies ?

Trois jeunes entreprises ont saisi cette opportunité et proposent un concept simple :

  • Pour le voyageur partant, mettre en location son véhicule au lieu de le laisser immobilisé au parking du terminal, évitant ainsi des coûts importants de stationnement.
  • Pour le voyageur en arrivée, offrir un véhicule à un coût moindre qu’une location traditionnelle.

En assurant une intermédiation entre les deux voyageurs, ces sociétés engendrent un gagnant-gagnant à trois, puisqu’elles prennent une commission au passage.


Accès vers l’aéroport d’Orly

 

Location entre particuliers mais services professionnels

Même s’il s’agit de la mise à disposition d’un bien de particulier, les services garantissent des prestations professionnelles, comme la vérification des papiers, un état des lieux au départ et à l’arrivée, ou encore une couverture assurance tous risques incluse. Tout ce qu’il faut pour rassurer les parties, et rendre les transactions le plus efficaces possibles.

D’un point de vue fonctionnement, les principes sont similaires : après avoir déposé son véhicule sur un parking désigné, le propriétaire est conduit  en navette jusqu’au terminal par l’opérateur ; dans l’autre sens, que ce soit pour le locataire à l’arrivée, ou lors du retour du propriétaire, le transfert par navette est également assuré entre l’aérogare et le parking.

 

Les modèles économiques sont-ils différents ?

Lors du lancement quasi simultané des offres à l’automne 2013, chacun des trois protagonistes avait choisi ses propres conditions d’utilisation. Ainsi, le stationnement du véhicule (certes en tarif low cost) a dans un premier temps été facturé par certains, pas par d’autres. Par ailleurs, les tarifs pratiqués pour la transaction étant définis par l’intermédiaire, des gammes de prix assez variables étaient apparues.

Avec l’expérience, ces différences se sont vite estompées marquant la convergence vers des règles du jeu assez proches. Il reste néanmoins quelques différences comme le montre le tableau ci-dessous :

Comparaison de l’offre des 3 principaux concurrents – INOV360

Après quelques mois d’ajustements, les principes de fonctionnement convergent, et les tarifs proposés aux locataires se sont progressivement alignés vers ce qui semble être un prix de marché. Ces tarifs sont clairement affichés sur le site du prestataire lors de la réservation, comme l’impose le contrat de location.

Il est en revanche beaucoup plus difficile pour le propriétaire d’estimer le gain qu’il peut en espérer. Outre la complexité du barème de prix, qui dépend du véhicule et de son âge, il n’est pas possible d’anticiper si le véhicule sera ou non loué. Il n’est donc pas aisé pour celui qui souhaite proposer sa voiture de comparer les services sur le volet rentabilité. L’argument premier reste bien sûr l’économie sur le coût de parking, ce qui constitue déjà un gain substantiel.


Aire de stationnement alternative

 

Quel devenir pour ces services ?

L’avenir de Carnomise, TravelerCar et Tripdrive va rapidement reposer sur d’autres éléments que ceux qui viennent d’être décrits, avec la maturité progressive des services et la capacité pour les automobilistes à les mettre en concurrence.

Il y a fort à parier également que la différence se fera dans le temps sur l’aptitude à assurer un service de qualité et une disponibilité suffisante d’offres, garantissant confort et sécurité aux utilisateurs.

Les outils sociaux vont se charger de contribuer à cette sélection.

Par ailleurs, les services fonctionnent pour l’instant essentiellement avec les particuliers et le tourisme. Une question est de savoir si les voyageurs professionnels adhéreront au système.

Enfin, d’autres offres se sont ajoutées à l’éventail dont disposent les voyageurs pour faire des économies ; ainsi se sont développées les propositions de parking chez des particuliers résidant à proximité des aéroports, certains assurant même le transfert jusqu’à l’aérogare ! Une option concurrente qui rapporte moins, mais qui n’oblige pas à louer sa voiture à un tiers.

Le marché est donc en pleine ébullition, il bouge vite, les règles du jeu s’ajustent de mois en mois… Des innovations à suivre de près, pour alimenter réflexions et stratégie autour de la révolution des nouvelles mobilités !

Pour plus de détails :

Par : David Michelin-Mazéran

Mise à jour le 11/02/2014

Pin It on Pinterest

Share This